Des congés parentaux au top !

Catégorie

Actualité

Publication

06/06/2019

Dans les nouveautés légales qui font plaisir, Camille se réjouit de la flexibilisation et de la diversification des congés parentaux.

Depuis le 1er juin, l’offre en matière de congés parentaux s’est améliorée. Les interruptions à temps plein ou à mi-temps sont désormais plus flexibles. Les congés parentaux à temps plein peuvent être maintenant fractionnés par tranches hebdomadaires tandis que les interruptions à mi-temps sont divisibles en tranches d’un mois plutôt que de deux.

Autre nouveauté du printemps : le régime 1/10e. Son atout charme ? Il colle tout simplement plus à notre mode de vie actuel. Grâce à lui, vous pourrez remplacer votre interruption 1/5e par une après-midi toutes les semaines ou un jour de congé toutes les deux semaines. D’une durée maximale de 40 mois, c’est le congé idéal pour le mercredi ! Bien pensé, il se prend par tranches de 10 mois : pas besoin d’inclure les grandes vacances si ça vous chante.

Pour qui s’adresse ce congé d’1/10e?

Ce congé concerne les parents dont les enfants ont moins de 12 ans (lors de la demande) et qui travaillent dans le secteur privé. Les deux parents peuvent le prendre pour un même enfant. Il faut également totaliser 12 mois d’ancienneté sur les 15 derniers mois écoulés pour en bénéficier. Si vous travaillez dans le secteur public, les conditions sont différentes et varient en fonction de votre secteur d’activité. Camille vous recommande le site de l’ Onem. Leurs rubriques thématiques vous aideront à connaître vos droits.

Comment le demander ?

  1. prévenez votre employeur par écrit et attendez son accord. La demande doit être faite au moins deux mois avant la date de début souhaitée
  2. faites votre demande auprès de l’Onem via l ’e-Box de la sécurité sociale ou par le formulaire papier C61

Petite astuce : il est possible de combiner différents types d’interruptions. Il suffit de faire une nouvelle demande à chaque fois. Les équivalences sont les suivantes :

Un mois d’interruption complète = deux mois d’interruption à mi-temps = cinq mois d’interruption à 1/5e = dix mois d’interruption à 1/10e.

Ce congé est-il payé ?

Comme pour les autres congés parentaux, une allocation mensuelle forfaitaire est prévue. Vous recevrez 58,67 € net par mois si vous avez moins de 50 ans (108,82 € pour une personne isolée). À partir de 50 ans, l’allocation s’élève à 88 € net par mois (108,82 pour un parent isolé). Bon point : ce congé vous protège contre le licenciement (sauf pour motif grave ou suffisant).

Chaque parent a le droit de prendre du temps pour s’occuper de ses enfants. Les congés parentaux sont là pour ça. Ils vous permettent de diminuer votre temps de travail pour prendre soin de votre famille. Ces congés s’ajoutent à vos vacances annuelles. Bonne nouvelle, ce ne sont pas les seules options pour vous occuper de vos enfants, vous disposez également du congé de maternité, de naissance ainsi que du crédit-temps.

Pour aller plus loin :