Du nouveau pour les allocations familiales

Catégorie

Actualité

Thématique

Allocations familiales

Publication

12/02/2021

Bonne nouvelle pour les familles !

La réforme des allocations familiales a été adoptée ce mercredi par le parlement Wallon.

Le droit aux suppléments sociaux

Depuis le 1er janvier 2021, le supplément social aux allocations familiales est accordé de manière définitive.

 

Qu’est-ce que cela change pour ma famille ?

Jusqu’à présent, ce supplément était accordé de manière provisoire. Sa validité était vérifiée deux ans plus tard, lors de la réception des avertissements extrait de rôle concernant les revenus de votre ménage.

Certaines familles devaient donc parfois rembourser des paiements perçus indûment deux ans après.

Pour les suppléments concernant une période postérieure au 1er janvier 2021, les paiements reçus sont définitifs. Il n’y a donc pas de risque de devoir les rembourser par la suite.

Si vous avez bénéficié du supplément social en 2020, vous continuerez à le percevoir jusqu’au 30 juin 2021.

À partir du 1er juillet 2021,Camille examinera automatiquement votre droit au supplément social sur base de vos données fiscales. Vous n’avez donc aucun document à compléter pour en faire la demande.  

Si les revenus bruts de votre ménage sont inférieurs au plafond, vous bénéficierez du supplément social jusqu’au 30 juin 2022. Camille procédera à ce même examen chaque année.

Si vos données fiscales ne permettent pas l’octroi du supplément, le supplément social peut également être accordé sur base de votre statut BIM (Bénéficiaire de l’Intervention Majorée).

 

Vous souhaitez en savoir plus et connaitre les montants de ce supplément ?

Camille vous donne toutes les informations nécessaires sur sa page dédiée aux suppléments.

 

Les étudiants jobistes ou en stage d’entreprise

Un assouplissement a également été mis en place concernant les heures prestées pour les jobs étudiants et les stages en entreprise.

La limite horaire de 240 heures de travail par trimestre a été supprimée. Un quota de travailsous contrat étudiant est maintenant fixé à 475 heures par an.

Cette nouvelle limite offrira aux jeunes plus de souplesse pour gérer leur temps de travail tout au long de l’année.