Mon enfant ne retourne pas à l'école, quelle(s) conséquence(s) pour les allocations familiales ?

Catégorie

Actualité

Thématique

Allocations familiales

Publication

21/04/2020

Cette période sonne la dernière ligne droite avant la fin de l’année académique. Et alors que la situation actuelle semble se stabiliser, les conditions du retour à la normale sont plus que jamais à l’ordre du jour.
Mais du coup … qu’en est-il des écoles ? Si mon enfant n’y rentre pas, vais-je perdre son droit aux allocations familiales ?

Camille répond à toutes vos interrogations !

Votre enfant a moins de 18 ans ?

Le droit aux allocations familiales est accordé sans condition jusqu’au 31 août de l’année civile de son 18ème anniversaire .

Si vous préférez garder votre petit bout à la maison alors que les portes de l’école ouvrent à nouveau, Camille vous rassure ! 

Même si pour ces jours, l’absence de votre enfant ne sera peut-être pas justifiée par la direction de l’école, il continuera à bénéficier des allocations familiales.

 

Votre enfant a plus de 18 ans ?

Première question à vous poser : «  mon enfant est-il né avant le 01 janvier 2001 ou après le 31 décembre 2000 ? »

Mon enfant est né avant le 01 janvier 2001 :

  • Il suit      des cours dans  l’enseignement supérieur ? Tant que l’établissement ne considère pas que le jeune a mis un terme à son année académique avant la fin prévue, rien ne change ! Vous continuerez à bénéficier des allocations familiales.
  •  Il ne suit pas les cours dans l’enseignement supérieur ? Il pourrait y avoir des jours d’absence injustifiée… Dans ce cas, votre enfant pourrait perdre son droit aux allocations familiales pour ces jours d’absence.

NB : C’est la Fédération Wallonie-Bruxelles qui est en charge de l’éducation et du contrôle de l’obligation scolaire. Celle-ci met tout en œuvre pour qu’il n’y ait pas d’absence injustifiée pour les étudiants.

> Les élèves qui ne font pas partie des classes prioritaires ( pas de rentrée prévue le 18 mai) sont présumés en absence justifiée. Il n’y aura donc pas d’impact sur les allocations familiales.

> Pour les élèves qui font partie des classes prioritaires (rentrée prévue le 18 mai), les directions seront chargées de répertorier les demi-jours d’absence mais ne devront pas les signaler.  Le but est de gérer la situation et d’établir le contact avec les familles concernées. Il ne devrait donc pas y avoir de jour d’absence injustifiée.

Cependant, si une absence venait tout de même à être injustifiée durant la période d’avril à juin. Cela pourrait avoir des conséquences sur le paiement des allocations familiales durant les vacances d’été.

Mon enfant est né après le 31 décembre 2000 :

Avant le mois du 21e anniversaire de votre enfant, la question des cours ne se pose plus ! Il continuera à bénéficier des allocations familiales malgré des jours d’absence scolaire injustifiée.

 

Votre enfant est agé entre 21 et 25 ans ?

Il suit les cours dans l’enseignement supérieur ? Tant que l’établissement ne considère pas que le jeune a mis un terme à son année académique avant la fin prévue, rien ne change pour votre enfant !  Il continuera à bénéficier des allocations familiales.

 

Toutes les familles sont uniques et chaque situation comporte sa particularité. Vous avez encore des questions ? Camille reste disponible pour y répondre :

Par téléphone :  via le numéro de votre conseiller - en haut à gauche de vos documents. 

Par mail : bonjour@Camille.be

 

Prenez soin de vous et de vos proches !