Le jeune qui effectue son stage d'insertion professionnelle

Le bénéficiaire doit s’inscrire valablement auprès du FOREM, d' ACTIRIS ou de l’ ADG.

S’il termine les cours à la fin de l’année scolaire (en juin), le stage débute le 1e août. S’il cesse les cours durant l’année scolaire ou académique, s’il présente une seconde session ou s’il dépose un travail de fin d’études, le stage débute au lendemain de l’événement. Pour l’apprenti ou le jeune en convention, le stage débute le lendemain de la date de fin ou de rupture du contrat.

Le stage dure 360 jours civils.

Durant ce stage, le jeune peut travailler tout en maintenant le bénéfice des allocations familiales si l’ensemble de ses revenus mensuels bruts ne dépasse pas 551,89 €.