Naissance prématurée de votre petit bout.

Catégorie

Actualité

Thématique

Aides et primes

Publication

25/03/2021

La durée d’une grossesse à terme est de 40 semaines. Si votre mini naît avant la 37e semaine de grossesse, il est considéré comme prématuré.

Cette arrivée précoce est souvent source d'inquiétudes et d’interrogations pour les parents.

Comment va mon bébé ? Quelles vont être les conséquences sur sa santé ? Que va-t-il se passer dans les jours/semaines à venir ?

Au-delà de l'aspect médical, de nombreuses questions administratives peuvent se poser. Quelles démarches dois-je entreprendre ? Quand puis-je bénéficier de ma prime de naissance ? Mon congé de maternité va-t-il être influencé ?

La prime de naissance

Pour demander votre prime de naissance, il suffit de compléter notre formulaire en ligne en seulement quelques clics. Ensuite Camille s’occupe de tout.

Cette prime vous est versée 2 mois avant la date prévue d’accouchement.

Si bébé arrive plus tôt que prévu, pas de panique. Il vous suffit de nous transmettre l'attestation de naissance reçue à la commune. Nous payerons la prime de naissance en avance.

Le montant de la prime s'élève à 1.122 €. Ce montant est identique pour chaque enfant, qu’il soit le premier, le deuxième, le troisième …

 

Les allocations familiales 

Une fois l’attestation de naissance envoyée, les allocations familiales sont payées chaque mois, dès le mois qui suit la naissance de votre bout’chou.

Exemple : Votre bébé nait le 5 avril 2021. Vous bénéficiez des allocations familiales à partir du mois de mai 2021.

Les allocations familiales sont toujours payées à terme échu. Camille vous versera donc les allocations du mois de mai pour le 8 juin 2021.

 

La prime de naissance de la mutuelle

Une prime de naissance est également octroyée par votre mutuelle. Elle est versée après la naissance sur présentation de l’attestation délivrée par votre commune.

 

Prolongation du congé de maternité en cas d'hospitalisation de bébé

Si bébé doit rester hospitalisé plus de 7 jours ininterrompus après sa naissance, vous avez le droit, en tant que salariée, de prolonger votre période de congé postnatal.

Cette prolongation est d'une durée égale à la période d'hospitalisation de votre enfant au-delà des 7 premiers jours.

La durée de cette prolongation ne peut toutefois pas dépasser 24 semaines.

 

Comment calculer cette prolongation ? Vous devez soustraire les 7 premiers jours à dater de la naissance de votre mini à la durée totale de son hospitalisation.

Par exemple : votre bébé reste hospitalisé 15 jours après sa naissance. La prolongation de votre congé postnatal sera de 8 jours : 15 jours d’hospitalisation – 7 premiers jours à l’hôpital = 8 jours de prolongation.

 

Pour obtenir cette prolongation, vous devez remettre à votre employeur et à votre mutuelle : 

  • une attestation de l’hôpital à la fin de la période de repos postnatal. Ce document doit certifier que votre bébé est resté hospitalisé après les 7 premiers jours à dater de sa naissance et mentionner la durée de l'hospitalisation
  • au besoin, à la fin de la période ainsi prolongée, une nouvelle attestation certifiant que votre bébé n'a pas encore quitté l'établissement hospitalier et mentionnant la durée de l'hospitalisation

 

Des questions ?

Camille reste à votre écoute pour vous offrir le meilleur accompagnement possible tout au long de votre chemin de parents.

N'hésitez pas à contacter un conseiller pour toutes vos questions en matière d'allocations familiales.