Allocations familiales 18-25 ans

VOTRE ENFANT 

A PLUS  DE 

18 ANS ? 

Pour obtenir du contenu personnalisé,
transmettez-nous quelques informations.

Attendez-vous un enfant ?

Pour obtenir du contenu personnalisé,
transmettez-nous quelques informations.

Quelle est sa date de naissance estimée ?

Avez-vous d'autres enfants ?

Avez-vous d'autres enfants ?

Ajouter un enfant

Une dernière question,
quel est votre code postal ?

Merci !

Le contenu du site va maintenant être personnalisé.

Le contenu de cette page est personnalisé.

Voir vos données

Le contenu de cette page est personnalisable.

Personnaliser mes informations

Mes informations de personnalisation

J'attends un enfant

Date de naissance
estimée de mon enfant

Autre(s) enfant(s)

Mes enfants

Pas d'autre enfant. Cliquez ici pour en ajouter Ajouter un enfant Ajouter un enfant

Mon code postal

Allocations familiales après 18 ans

Bonne nouvelle ! Votre enfant profite du droit inconditionnel aux allocations familiales jusqu'au 31 août de l'année civile de son 18e anniversaire. Camille ne vérifie donc pas :

  1. sa scolarité
  2. sa situation professionnelle
  3. son éventuel bénéfice d’indemnités

Ensuite, la règle que change en fonction de la date de naissance de votre enfant. 

Enfants nés avant le 1er janvier 2001

Le jeune né avant le 1er janvier 2001 qui poursuit ses études ou sa formation peut conserver ses allocations jusqu’à son 25ème anniversaire sous certaines conditions. Celles-ci sont contrôlées annuellement par Camille.

Enseignement secondaire

Un jeune qui fait des études secondaires a droit à des allocations familiales jusqu’à son 25e anniversaire s’il remplit les conditions suivantes :

  • suivre au moins 17 heures de cours par semaine dans l’enseignement secondaire, l’enseignement de promotion sociale, l’enseignement privé ou en cours du soir 
  • suivre au moins 17 heures de cours par semaine dans un ou plusieurs établissements proposant une formation en alternance ou chef d'entreprise  et ne gagne pas plus de 562,93 € brut par mois
  • faire des études à temps partiel au sein de l’enseignement conventionnel (ou spécial), suit une formation en alternance avec un travail ou une formation reconnue et ne gagne pas plus de 562,93 € brut par mois
  • être inscrit dans l'enseignement spécialisé 

Enseignement supérieur

Le droit aux allocations familiales peut se prolonger jusqu’à 25 ans pour le jeune inscrit aux études supérieures. Pour cela, il faut remplir certaines conditions :

  • être inscrit avant le 30 novembre de l'année scolaire en cours pour 27 crédits de cours au minimum dans formation de type Bachelor-Master
  • effectuer un stage en vue d'être nommé à une charge
  • rédiger votre mémoire de fin d'études supérieures (sous certaines conditions et jusqu’à la date de dépôt du mémoire)
  • suivre une ou plusieurs formations
  • suivre une formation de doctorat pour au moins 27 crédits, les crédits pour la rédaction d'une thèse de doctorat ne comptent pas 

Demandeur d'emploi

En tant que demandeur d'emploi, le jeune doit effectuer un stage d’insertion professionnelle de 12 mois (360 jours) au moment de son inscription au FOREM. Cette période d'attente est obligatoire avant de pouvoir bénéficier des allocations de chômage .

Durant cette période, il a encore droit aux allocations familiales. Pour cela, il doit être valablement inscrit auprès du FOREM.

Bon à savoir, il peut travailler tout en maintenant le bénéfice des allocations familiales si l’ensemble de ses revenus mensuels bruts ne dépassent pas 562,93 €.

Quand la période d’octroi commence-t-elle ?

  • le 1er août si les cours ont été suivis jusqu’à la fin de l’année scolaire
  • le premier jour qui suit la fin des études si elles ont été arrêtées au cours de l’année scolaire
  • le premier jour qui suit le dépôt de son mémoire ou de son rapport de stage s'il suit une année diplômante ou une année pour passer son mémoire qui compte moins de 27 points d’étude
  • le premier jour qui suit la fin ou l’interruption de son stage dans la fonction publique
  • le premier jour qui suit la fin ou l’interruption d’un contrat d’apprentissage

 

Enfants nés à partir du 1er janvier 2001

Jusqu'à la fin du mois de son 21e anniversaire, le jeune peut bénéficier des allocations familiales sans devoir suivre de cours, de formation ni effectuer de stage d'insertion professionnelle. 

En revanche, certaines conditions concernant sa situation professionnelle ne donnent pas droit aux allocations familiales :

  • il bénéficie des allocations de chômage 
  • il bénéficie d’une indemnité de pause-carrière 
  • il travaille plus de 240 heures par trimestre civil
    Pour le calcul, on ne tient pas compte des heures effectuées en exécution d’un contrat d’étudiant, de celles exercées dans le cadre d’une activité indépendante n’entraînant pas le paiement de cotisations sociales, ni de celles effectuées dans le cadre d’une convention de stage ou d’une formation en alternance
  • il bénéficie d’une prestation sociale (indemnités de mutuelle, d’une compagnie d’assurance…) découlant d’une activité non autorisée (plus de 240 heures prestées)
  • il bénéficie de revenus supérieurs à 562,93 € dans le cadre d’une convention de stage ou d’encadrement. 

Besoin d'aide ?